Skip to content

10 choses que vous ne saviez pas sur le Web – Partie 1

Vous aimez internet ? Question rhétorique sinon que feriez-vous ici ? 😎

Envie de briller en société ou avec vos amis avec des infos croustillantes concernant le web ? Ou de vous instruire et de trouver des pistes à explorer ? Simplement curieux sur l’internet et sa magie ?

Haha aller j’arrête de vous embêter et je vous rejoinds tout à l’heure, bonne lecture ! 😉

1) 5G

Vous vous souvenez des premiers débit internet ? Pas top hein ?

Et bien accrochez-vous, 5G is coming ! Il est toujours intéressant de constater que les avancées en matière de technologie suivent une courbe de progression exponentielle, et nous arrivons à son point d’inflexion.

En effet la 5G, qui prendra progressivement la relève de la 4G et de la 4G+ atteindra le débit théorique hallucinant de 10 Gb par seconde !!  Ce qui équivaut approximativement à 15 films HD téléchargés … en une seconde.

Néanmoins, sachez que les débits théoriques sont toujours loin de la réalité. Comptez en moyenne 1 Gb par seconde de téléchargement pour la 5G, ce qui reste néanmoins impressionnant et 20 fois plus rapide que la fibre ! Et tout cela sur votre mobile.

C’est bien beau tout cela mais c’est pour QUAND ? Même si la 5G est encore dans un stade d’expérimentation, Orange prévoit son arrivée en France entre 2020 et 2022.

En plus de nous offrir des films et des jeux en instantané et changer nos habitudes de consommation de médias, le débit de la 5G nous permettra entre autres de faire communiquer nos appareils connectés, notamment en ce qui concernent la domotique 2.0, les voitures autonomes, les intelligences artificielles et nous plonger directement dans le monde de demain. Alors ? Prêt ? 😉

2) Pornographie

x rose adultePlus de 25 millions de sites pornos existent actuellement, ce qui représente le chiffre hallucinant de 12 % des sites en activité sur la toile !

Et le plus drôle dans l’histoire c’est qu’il y a toujours plus de demandes que d’offres : 25% des recherches Google, soit 1 recherche sur 4 sont en rapport avec le sexe et plus de 35 % des téléchargements sur le net concernent des films X.

3) Trafic Mobile

Pour la première fois au monde en 2016, la part de trafic mobile à dépasser la part de trafic desktop (ordinateur). Les prévisions donnent une progression gigantesque du trafic mobile pour la fin 2017, avec plus de 80% du trafic internet mondial passant par un smartphone ou une tablette.

Ceci est en grande partie dû au fait que dans la plupart des pays en voie de développement, le trafic internet provient à 90% du mobile, faute de moyens pour acquérir un pc et que récemment les smartphones sont devenus de plus en plus accessibles et les opérateurs mobiles couvrent en 3G/4G de plus en plus de zones géographiques.

4) Enfants

Sujet un peu plus tabou cette fois, parlons des enfants sur internet et plus particulièrement du contenu qui les ciblent.
Il n’y a actuellement pas de données représentatives et accessibles facilement sur internet concernant notamment la part des – de 15 ans sur internet et surtout des revenus qu’ils génèrent. Si vous trouvez une source fiable, faites le moi savoir dans les commentaires, ça m’intéresse ! Mais revenons à nos moutons :

En effet ce n’est pas nouveau, les enfants ont toujours été une cible privilégiée des annonceurs et des fabricants de jouets.
Il n’y a qu’a allumer la télévision et se caler devant une chaîne destinée aux 6-12 ans comme Gulli ou Disney Channel, ou encore certaines émissions sur les chaîne nationales comme TFOU sur la 1, ou M6 Kid sur la 6 pour se rendre compte de ce phénomène, vieux de plusieurs dizaines d’années :

Des pubs extrêmement ciblées, tape à l’oeil, colorées destinées à capter l’attention des plus jeunes (qui sont plus vulnérables). Mais ce n’est pas seulement le format qui diffère, mais également le volume : Vous ne trouverez quasiment aucun type de contenu avec autant de pubs par heure :

Les annonceurs bombardent, on arrive très souvent à un ratio supérieur à 10 mins de pub par heure, ce qui est énorme ! Sans compter les contenus sponsorisés et autres placements produits. En effet les jeunes ont moins tendances à décrocher devant les pubs, ils en effet malheureusement l’habitude d’être exposé très jeune à de la publicité, et celle-ci fait partie de leur quotidien. De plus les publicités pour enfants sont très “vives”, cela bouge beaucoup à l’écran, et il n’en faux pas plus pour retenir l’attention.

Le problème c’est que nous jeunes sont de plus en plus aguerris sur les smartphones et autres devices, il est de moins en moins rare de voir par exemple votre neveu de tout juste 5 ans vous apprendre des trucs et des astuces concernant vos appareils digitaux.

Ça, les annonceurs l’ont bien compris et il faut savoir qu’a l’heure actuelle, les chaines Youtube qui marchent le mieux (pour ne parler que d’elles) et qui par conséquent génèrent le plus de revenus, sont des chaînes destinées aux enfants.

Des centaines de millions de vues par mois, et plusieurs centaines de milliers de dollars générés par ces youtubers qui ont senti le bon filon, et qui mettent en scène, par le biais de l’animation ou de jeux de rôles les héros préférés de la jeunesse, tel que Spiderman ou Elsa.

Thumbnail d'une vidéo youtube "pregnant frozen elza vs spiderman" avec plusieurs millions de vues

Il est incorrect de penser que la publicité est inefficace du point de vue de l’annonceur sur les jeunes enfants, du fait notamment de par leur absence de revenus.

Un enfant à tendance à moins passer les publicités, à y être plus attentif que la moyenne et surtout est beaucoup plus vulnérable et influençable. De plus, il peut inciter ses parents à l’achat, et par conséquent est une cible privilégiée pour les annonceurs.

Tout ceci entre dans un fait de société bien plus complexe et malsain qu’il n’y paraît, notamment en ce qui concerne ces “fameux” youtubers qui profite de cette vague d’enfants sur les réseaux et les plateformes de streaming et vendent du sexe, de la violence, voir même incitent à la consommation de drogue ou au viol, au travers de leurs vidéos. Tout ceci uniquement dans le but de choquer, créer un buzz et surtout captiver leur jeune audience par le biais du concept de l’évocation discursive et de manipulation mentale.

Quelques vidéos d'exemple montrant le phénomène des chaines de divertissement pour enfant sur youtube

Ou encore Youtube lui-même qui ne censure pas ce genre de contenu, car ce dernier lui rapport de l’argent, alors qu’il n’existe pas à censurer et castrer certains autres youtubers pertinents et très doués mais font malheureusement moins d’audience.

C’est un sujet très grave et je pense que les gens, notamment en France ne sont pas assez sensibilisé aux dangers auquels leurs enfants peuvent être exposés sur internet, je compte d’ailleurs écrire un article plus approfondi sur le sujet.

5) RobotsRésultat de recherche d'images pour "robot"

Sur le Web, plus de la moitié du trafic généré chaque jour est dû à des bots.
Aussi appelés robots ou crawlers, les bots sont des programmes informatiques qui parcourent le web à la manière d’un humain pour aller récupérer certaines données spécifiques.
Parmis eux 45% sont des « gentils » robots, qui n’ont pas de mauvaises intentions.

Ce sont par exemple :
les bots d’indexation des moteurs de recherche (Google, Yandex, Bing, Yahoo …),
les bots commerciaux qui servent des outils d’analyse, notamment à but SEO (Ahref, Proximic, Semrush …) et
les bots de feed et de monitoring, qui servent à trouver du contenu et à vérifier l’état de certains sites
(bots Facebook, Twitter, Android, WordPress …).

Les autres 55% eux, servent notamment des hackers et des organisations criminelles, testant des failles de sécurité et réalisant des attaques de type DDoS.

Curseur apple chargement

Voilà ! J’espère que cet article vous aura plu et que peut-être il vous aura appris une petite anecdote ou deux ?

N’hésitez pas à commenter pour me dire ce que vous en avez pensez ! 😮

Ou à le partager via la barre bleu de partage si vous pensez qu’il peut intéresser vos amis ?

Moi je vous donne rendez-vous vendredi prochain à 17h pour la deuxième partie de cet article, et révisez-bien parce qu’il y aura un quizz concernant les différents points traités dans cet article pour ceux qui souhaitent sonder le fond de leur cœur savoir combien de points ils pourraient obtenir et/ou défier leurs amis 😉

 

Une surprise en fin d’article à prévoir également 😈  À la semaine prochaine !

Edit : Voici la partie 2, enjoy 😉 10 choses que vous ne saviez pas sur le Web – Partie 2

Auteur : Mehdi

Consultant SEO en agence, j’ai aujourd’hui la chance de travailler aux côtés de professionnels dans un secteur qui me passionne depuis 7 ans : Le Web.
Friand de nouvelles technologies, j’aime vous transmettre ma passion en interprétant et en retranscrivant l’actualité numérique à ma manière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *